dimanche 29 mai 2022

Hommage à Dominique Aubier, "la bombe de Carboneras". Par Jean Chalon (Le Figaro Littéraire)

Carboneras a déjà sa bombe A : Dominique Aubier
Par Jean Chalon, Le Figaro Littéraire du 10 février 1966
 

(Ndlr : en 1966, un avion américain avait perdu sa bombe atomique, tombée en Méditerranée, près de Palomarès. Toute l'Andalousie était aux émois…)


— Nous n'avions pas besoin d'une nouvelle bombe atomique, dit le gouverneur d'Alméria, faisant allusion à celle qui vient d'être égarée à Palomares. A trente kilomètres de là, à Carboneras, nous en avions déjà une : Dominique Aubier.
En effet, Dominique Aubier, qui publie chez Robert Laffont Don Quichotte prophète d'Israël, n'a pas démenti cette très officielle comparaison. Et aux populations craintives qui hésitent à consommer poissons et tomates, elle a, par ses propres paroles et surtout par son exemple, démontré que ces produits demeuraient parfaitement inoffensifs.
— Voilà quatre ans que je vis dans cette région, a-t-elle dit en riant, et vous ne vous êtes pas encore rendu compte que j'étais radioactive ?
Active, à coup sûr. Construire des maisons dans le style andalou du pays, veiller à l'éducation de son fils qui, à douze ans, est déjà en quatrième, apprendre l'hébreu et l'araméen afin de poursuivre la lecture du Zohar dans le texte, faire une tarte au citrons, commencer sa biographie, La Quichottisation d'une existence, voilà les quotidiennes occupations de cette Dulcinée en sari.
— Maintenant, je l'ai définitivement adopté. C'est un vêtement de calme. Avec le sari, on n'est jamais nerveux. Tous les vêtements qui sont serrés à la taille arrêtent la circulation nerveuse.

Enfin, dans cette région réputée pour sa sécheresse extrême, Dominique Aubier a fait creuser des puits et trouvé de l'eau. Pendant mon séjour à Carboneras, j'ai assisté à la naissance d'un puits que notre prophétesse a changé en un nouveau Jourdain : elle s'y est précipitée tout habillée dans l'eau qui jaillissait comme en témoigne notre document photographique.
 

Mais tous les paradis terrestres ont une fin et nous avons dû quitter Carboneras pour Tanger, où Dominique Aubier donnait une conférence sur Cervantès et la vaillance de lire. Voyage marqué par de nombreux arrêts-sari : Dominique Aubier en achète dix par ans et en possède maintenant une centaine. (Je peux donc vous donner les adresses des boutiques de Malaga ou d'Algéciras où se trouvent les plus belles soies.) C'est dans ces boutiques et surtout dans l'auto qui nous emmenait que j'ai réussi à poser quelques questions à Dominique Aubier :

— On a dit qu'avec Don Quichotte prophète d'Israël, vous aviez écrit un livre « œcuménique ».
— L'œcuménisme ne serait qu'un vain mot si l'on ne mettait au point une technique de raisonnement capable de déterminer un langage au-dessus des rites et formes imagées de croyances et ayant des appuis sur la science quand elle adhère suffisamment au réel. Ce langage s'extrait naturellement du live de Cervantès, pour peu qu'on lui accorde le traitement qu'il attend et sur lequel l'auteur a compté : c'est une méthode d'analyse dialectique bien connue des biblistes. C'est la méthode des quatre lectures : littérale, symbolique, analogique, mystique ou scientifique…

— Comment êtes-vous arrivée à cette vision de Cervantès prophète ?
— Quand j'ai eu terminé pour la première fois la lecture de Don Quichotte, j'ai eu peur. Je me trouvais face à des actes inexplicables comme le combat des moulins à vent ou la charge contre les brebis. C'était en 1954. Pendant deux années, comme d'autres font des haltères, je m'exerçais à lire l'histoire du chevalier de la Manche. Peu à peu, j'ai compris que cette histoire était faite de scènes symboliques. Une idée unique les soutenait. Elle concernait Moïse et la révélation du Verbe. Huit autres années ont passé à lire le Zohar, le Talmud, la Kabbale, le Coran. L'important n'est pas le temps que l'on use à s'instruire. L'effet des choses que l'on apprend est infiniment plus considérable et c'est à quoi nous consacrons insuffisamment notre attention. Bref, l'analogie entre les idées relevées par Cervantès et les points obsessionnels de la pensée juive s'est affirmée. Je vous fais grâce de mes tribulations pendant ces quatorze ans. On me fuyait. On disait que j'étais folle. L'un de mes anciens éditeurs m'écrivait : « Je ne puis me tenir de vous conjurer de garder tout votre sang-froid dans vos démarches face à Cervantès. Quel que soit le bien-fondé de votre intuition, quelle que soit la richesse de ces mêmes intuitions, j'ai peur, j'ai peur… » Et vous, vous ne devez pas avoir peur pendant les virages : je conduis depuis aussi longtemps que je connais Don Quichotte. Je pourrais aller d'Alméria à Malaga les yeux fermés.

— Je vous en prie, n'en faites rien… Dans la collection Le Musée de poche (Ndrl : éditions Georges Fall) vous avez consacré deux livres à la peinture, l'un à Ana Eva Bergman, l'autre à Hartung. Or votre maison de Carboneras est aussi dépourvue de tableaux ou de gravures que l'était celle du Quichotte. Avez-vous imité l'hidalgo jusque dans ses goûts décoratifs ?
— Je ne peux pas renier mes deux petits livres, même si Cervantès, ennemi traditionnel des arts figuratifs ou abstraits, me le demandait… Bienheureux silence du tableau que nous faisons parler, nous, écrivains, exégètes, bavards qui sanctifions des idoles. Eh oui, j'ai donné ma parole à leur silence. Pourquoi gémir ? Je consacrerai à tout cela plusieurs chapitres de ma biographie.

Sur cette promesse, nous arrivons à Tanger où nous ont précédé les cigognes qui, selon la tradition, apportent le printemps. La beauté de la ville, la douceur du temps, les mérites comparés des soufis et des kabbalistes forment le fond des conversations au casino, où a lieu la conférence.

Ce n'est pas en vain que Dominique Aubier a consacré deux livres à la tauromachie (Guerre à la Tristesse et Séville en fête, éd. Delpire, photographies de Brassaï et Inge Morath) : elle arrive comme un torero, manie son sari comme un « capote », exécute des passes impeccables devant un public médusé et finalement obtient la récompense suprême, les oreilles et la queue, c'est-à-dire un acte de Tchékov, Le Chant du cygne que l'acteur espagnol Alberto Pimienta est venu jouer pour elle (et pour nous).

Dire que Dominique Aubier quitte le casino de Tanger portée sur les épaules de ses admirateurs, ainsi que l'on a coutume de le faire pour les toreros triomphants, serait peu conforme à la vérité. Pourtant les belles Tangéroises et les Tangérois distingués répétaient en chœur : « Nous sommes dépassés, complètement dépassés par tout ce que vous avez dit. Mais c'était bien beau. »
 
Jean Chalon
Le Figaro Littéraire

 
Tous les livres et films de Dominique Aubier sont disponibles sur son site Internet.

mercredi 2 mars 2022

Don Quichotte : l'exégèse en 5 volumes pour entrer dans le secret de Don Quichotte

 Don Quichotte - Don Quijote - Don Quixote 


Pour les Amis de Don Quichotte
 
L'exégèse de Don Quichotte en 5 volumes
 
 

 


DON QUICHOTTE paraît en 1605 et connaît un succès immédiat. Une gloire jamais éteinte entoure ce livre qui reste, avec la Bible, le plus connu au monde. Quel est son secret ?
Dominique Aubier voue son existence à résoudre cette énigme. Menant son enquête, cet écrivain — une vie de recherches, d'investigations pour comprendre — devient experte de la kabbale hébraïque. Munie de cet instrument, elle ouvre le symbolisme de Don Quichotte, le décode et en libère le sens : Don Quichotte est lisible à la fois en castillan et en hébreu.

Cervantès, en effet, dissimule un message. La deuxième édition (1608) originale du Quichotte, révisée par son auteur, est truffée de « fautes » que les grammairiens officiels s'empressent de corriger dans les éditions suivantes. Mais en réalité, il fallait décoder ces «erreurs» qui n'en étaient pas et qui transformaient, par l'omission d'une lettre, par l'accentuation mal placée, le roman castillan en un traité initiatique habité du système qui fonde l'herméneutique : autant de messages cryptés, dont certains sortent droit du texte biblique, notamment des chapitres d'Ezéquiel.
Je sais qui je suis, dit Don Quichotte. Qui est-il vraiment ? Dominique Aubier suit Cervantès à la trace et restitue le fil conducteur de sa pensée, si bien que l'enquête est menée par Cervantès en personne, qui pose des jalons dans un jeu de piste dont le trésor est l'apparition du sens.
Voilà qu'en pleine Inquisition, Cervantès, dans une forme littéraire nouvelle dont il est l'inventeur — le roman moderne —, transmet un enseignement frappé d'interdiction. Cervantès redonne ce qu'il a reçu de la tradition hébraïque et de la kabbale, et augmente ce don de sa propre puissance prophétique. Don Quichotte (Q'chott en Araméen signifie vérité) fut écrit dans un souci d'œcuménisme. En souvenir d'une Espagne, terre de rencontre des trois religions révélées, il propose à l'avenir un projet culturel plaçant en son centre la puissance du verbe.
Dominique AUBIER pénètre jusqu'en son coeur le mystère de l'Hidalgo et dévoile les références zoharique du grand œuvre. Cette série d'ouvrages rédigés dans une verve flamboyante où la précision de l'esprit épouse la richesse du langage, constitue l'aboutissement d'une enquête magistralement menée. L'œuvre atteint le sommet de l'élégance d'âme car elle situe Don Quichotte comme le recours civilisateur d'une haute métaphysique au service de l'humain.


L'exégèse de Don Quichotte paraît en cinq volumes :
 
Offre spéciale : 180 euros les 5 volumes en un seul lot.
 
Uniquement par courrier adressé à
 
M.L.L. - La Bouche du Pel - 
 
BP 16 - 
 
27 240 DAMVILLE - France 


Ouverture 1
Don Quichotte Prophète d'Israel
Le codage hébreu et araméen du Quichotte
Éd. Ivréa (Gallimard) / Ed. M.L.L., 296 pages, 14 x 21,5cm, 37 € 
Traduit en espagnol sous le titre Don Quijote Profeta y Cabalista, ediciones Obelisco, 34 €

Ouverture 2
Victoire pour Don Quichotte
Les sources hébraïques et araméennes de Don Quichotte. Décryptage du texte original.
Éd. M.L.L., 346 pages, 15 x 21 cm, 53 €

Volume 1.
Don Quichotte, le prodigieux secours du messie-qui-meurt
La dimension messianique de Don Quichotte, décryptage du texte original de Cervantès, exégèse du symbolisme. 
Éd. M.L.L., 464 pages, 18 x 24 cm; lettrines et gravures extraites de l'édition de 1608 : 47 €

Ce livre existe aussi dans une édition de luxe : 68 €

Volume 2.
Don Quichotte, la révélation messianique du Code de la Bible et de la Vie
Le message du Quichotte traversant les siècles, au service de la Vie
Éd. M.L.L.  Livre cousu, 445 pages, 18 x 24 cm, lettrines et gravures extraites de l'original de 1608, : 47 €

Volume 3.
Don Quichotte, La Réaffirmation messianique du Coran
Don Quichotte et le soufisme d'Ibn' Arabî et Mansur Al Hallaj  
403 pages, éd. M.L.L. : 47 €

Film
El Secreto de Don Quijote
Film espagnol de Raùl Rincon, RTVE, prix du meilleur documentaire au festival Las Duñas
avec Dominique Aubier, en DVD, sous-titré en anglais, Luca-films, 32 €

 

Pour toute commande, ajouter 6,40 euros pour l'expédition.

Disponible :
M.L.L. - La Bouche du Pel - BP 16 - 27 240 DAMVILLE - France
www.dominique-aubier.com


jeudi 30 décembre 2021

Remplacement des anciens DVD (films de Dominique Aubier)

Objet : Films de Dominique Aubier. Remise spéciale pour le remplacement des anciens DVD.


Madame, monsieur, 

Certains films de la série CinéCode conçus par Dominique Aubier souffrent de problèmes techniques dus à l'altération du support DVD.

Nous avons donc changé de support et repartant de la matrice originale, ils sont maintenant disponibles sur clés USB haute définition pouvant être lues sur ordinateur et télévision équipée de la prise USB.

Les personnes possédant d’anciens DVD altérés et désirant les remplacer bénéficient d'une remise spéciale de 50 %. Les films sont disponibles sur clé USB à partir de 4 unités.
Pour les films à l'unité, par 2, ou 3 nous privilégions le téléchargement, par un site dédié où les films pourront être téléchargés.

Cette offre ne figure pas (pour l'instant) sur le site Internet.

Aussi faudra-t-il privilégier le paiement par chèque ou par virement de la somme correspondante. Utiliser le bon de commande ci-joint.

Je vous remercie de votre fidèle attention,

Dominique Blumenstihl-Roth

-------------

Offre réservée aux personnes désirant remplacer les DVD altérés : remise spéciale 50%
Expédition prise en charge pour la France  Dom. Pour la Suisse et la C.E.E.  + 4,80 euros. Autres : + 6 €

 

Série Ciné-Code sur clé USB 

(les prix indiqués sont les prix normaux. Calculer et déduire la remise)


1 —Toros, mythe et métaphysique d'un rituel archaïque    27 €

2 — Pardès sur Alzheimer                                                  28 €

°3 — Le Logiciel kabbalistique                                            32 €

4 — Pour qui, Pourquoi, Comment ?                                  27 €

5 — Pourquoi ? 18 décembre 2009, un jour où il y avait de la neige                                                                                   27 €

6 — Il est temps pour la Kabbale…                                    32 €

*7 — Séphirot, Je est un autre                                            38 €

8 — Le Sceau de Compétence                                           28 €

°9 — Les Charmes et les Fastes de l’Alphabet Hébreu     
32 €                                                                                                
°10 — L’Impromptu de Genèse…                                       32 €

*11 — La Table des Séphiroth                                            32 €

12 — La Révélation                                                            32 €

13 — Les 13 Clés du Code des Codes                              32 €

14 — La Crise                                                                    32 €

15 — Les Dix Plaies d'Egypte                                            32 €

16 — Les Trois Dimensions de l'Espace                            32 €

17 — Le Destin                                                                  32 €

18 — Le Mécanisme inoubliable                                        32 €

19 — Le Messianisme                                                        32 €

*20 — Le Flux séphirotique                                                32 €


Les films Romance de l'Esprit et Les Petites chroniques du Temps bénéficient aussi de l'offre spéciale de remplacement  des DVD, remise de 50% :
✌  —  Romance de l'Esprit                                                   27 €
✌ — Les Petites Chroniques du Temps, Dominique Aubier commente l'actualité                                              vol.1 :    25 €
                                                                             vol. 2  :    18 €

 

Remise pour les DVD remplacés : 50 %. Disponibles sur clé USB à partir de 4 exemplaires. (De 1 à 3 exemplaires,  téléchargement. Indiquer adresse e-mail pour les recevoir.) 

                                                             Total 1   =

                                                 Déduire 50 %    =

                                                             Total 2   =                                                                        
—————————————
NOM / Prénom :
Adresse complète :
E-mail :
Joindre le règlement correspondant à la commande (chèque à l’ordre de M.L.L.-Films)
M.L.L. – FILMS - B.P. 16 - F - 27 240 DAMVILLE (France)  e-mail d-b-r(at)bbox.fr                dominique-aubier.com

jeudi 2 décembre 2021

Dominique Aubier, portrait d'une femme et écrivaine exceptionnelle

 2 décembre 2021…


Il y a 7 ans, jour pour jour, Dominique aubier nous quittait, laissant une œuvre considérable, plus que jamais d'actualité.

Portrait d'une femme exceptionnelle…

sur la page du site Internet 

 https://www.dominique-aubier.com/biographie/

 


 


vendredi 26 novembre 2021

Théologiens de toutes religions, venez à Carboneras…

« Théologiens de toutes religions, venez à Carboneras… »

Article de Claude Bonnefoy,

Paru dans la Revue Arts



Dominique Aubier est sensible aux signes du hasard. Tandis que son essai Don Quichotte prophète d'Israël sortait des presses de l'imprimeur, l'armée américaine perdait une bombe atomique en Espagne, à 40 km de Carboneras où elle réside. « Alors que mon livre apporte une certitude de construction, la bombe signifie l'inverse, une certitude de destruction… »

Mais qu'est-ce que Don Quichotte prophète d'Israël ?

Dans son essai précédent, Deux Secrets pour une Espagne, Dominique Aubier, commençant par ce qui était la conclusion de quinze ans de recherches, affirmait que la singularité de l'Espagne provient de ce qu'elle a reçu, contrairement aux autres pays chrétiens, le message de la pensée juive. En Espagne serait réalisé l'accord des cultures catholiques, juives et arabes. Pour expliciter cette pensée, Dominique Aubier analyse aujourd'hui Don Quichotte, le livre qui incarne la pensée espagnole.


Un livre clé

Dans l'œuvre de Cervantès, Dominique Aubier découvre une parole prophétique nourrie de la gnose judaïque, mais en même temps parfaitement adaptée à la réalité profonde, secrète de l'Espagne. Et déjà, poursuivant plus loin ses recherches dans ce sens, elle prépare d'autres essais. Mais comment une romancière française, catholique, a-t-elle été amenée à considérer Don Quichotte comme un livre clé et, par lui, à étudier la pensée juive ? C'est ce que nous lui avons demandé.

 « — J'ai commencé à lire Don Quichotte parce que j'y étais obligée. Dans Vive ce qu'on raconte, j'avais interrompu mon récit pour dire que j'aurais dû décrire une grue, mais que je ne savais pas comment c'était fait. Les critiques me le reprochèrent. Comme j'étais blessée par leur incompréhension, des amis me consolèrent en me disant : « Cervantès a fait cela avant toi. » Je lus Don Quichotte et je connus une nouvelle douleur. Ce qui me choqua, ce ne fut pas que Cervantès ait mieux réussi que moi ces interruptions du récit, mais qu'il ait pu faire cela il y a 350 ans. N'y a-t-il pas un décalage entre nos deux cultures ? Ne savait-il pas des choses que nous ne savons pas ?

— Et vous vous êtes alors intéressée à l'Espagne ?

— J'ai découvert qu'à l'époque du Quichotte, la Renaissance, en Italie, en France, a choisi l'humanisme gréco-latin dont nous sommes les parasite, alors que l'Espagne et Cervantès ont préféré un humanisme judéo-arabo-chrétien intégrant même les éléments de l'humanisme gréco-latin. Un tel humanisme avait 350 ans d'avance et c'est celui que nous cherchons aujourd'hui. Certes, on m'objecte que l'Espagne d'alors était celle de l'Inquisition, mais on oublie que l'Inquisition fut inventée en France, contre les cathares, mise au point à Rome, et que si elle s'appliqua en Espagne, c'est parce que l'Espagne, profondément marquée par le judaïsme, l'appelait.

Don Quichotte vous a servi de fil conducteur dans cette recherche ?

— Oui. C'est un livre qui vous joue des tours. A la première lecture, le Quichotte m'apparut comme le héros de toute littérature. J'en parlais à Albert Béguin qui me dit : « Faites moi un article ». Pour l'article, je le relus et Don Quichotte devint un théologien. « Faites un long article », ma dit alors Béguin. Relisant de nouveau, je découvris un rabbin. En fait, Don Quichotte était tout cela. Mais qu'il fût aussi un rabbin, cela les gens l'acceptaient difficilement. C'était un fait, mais il me fallait le démontrer et j'aurais aussi bien démontré, si cela avait été, que Quichotte était Américain, Chinois ou Provençal. Alors j'ai acheté tout ce qui existait chez Payot sur la pensée juive, afin de pouvoir chercher les ressemblances. Egalement, je suis retournée en Espagne. J'ai vécu avec le peuple des campagnes, celui qui conserve la vérité espagnole. Auprès des gens de Carboneras où je me suis installée, j'ai appris une véritable discipline d'observation, de rigueur dans la pensée. Ce qui frappe, c'est que l'outil intellectuel de ces paysans est d'une acuité remarquable, bien plus, c'est qu'il rappelle les méthodes de la gnose. »


C'est ainsi qu'apprenant l'hébreu, fréquentant les textes sacrés et le peuple d'Andalousie, interrogeant sans cesse l'œuvre de Cervantès, la comparant avec les enseignements de la Bible ou de la Kabbale, Dominique Aubier a débordé les problèmes de l'étude littéraire pour déboucher dans l'histoire des civilisations, la philosophie et la mystique. Et maintenant, son souhait n'est pas seulement d'écrire, mais de recréer une tradition parlée. Aussi fait-elle de Carboneras un véritable centre de recherches où elle espère que bientôt théologiens de toutes les religions et savants pourront se rencontrer et confronter leurs connaissances.


Claude Bonnefoy

Pour Arts, 140 rue du FG Saint-Honoré, Paris

Article paru le 2 mars 1966 


lundi 8 novembre 2021

La Place de l'Homme dans l'Univers.

La Place de l'Homme dans l'Univers 



Photo © Anouchka von Heuer
« Le monde est plus qu'un simple décor au drame humain. Il y a relation réciproque entre les éléments qu'on peut appeler naturels et ceux que l'on qualifierait d'humains. Il y a échange continu, interpénétration, correspondance entre eux. »
 
« Pour la Bible, ni l'Univers n'est vide, ni l'Homme isolé. Le premier n'est pas fortuit et le second n'est pas désarmé. Les deux séries de phénomènes — ceux de la nature et ceux de la civilisation — loin d'être étrangères l'une à l'autre, se rencontrent souvent ; et pas de manière accidentelle, mais organiquement. On peut parler à leur sujet de deux modes d'une même réalité sous-jacente et plus profonde, celle du tissu éternel et unique de la création.« L'homme participe — quoique la plupart du temps à son insu — à des énergies beaucoup plus vastes que les seules « mémoires, pensées, émotions et sensations » qui composent son être apparent, couramment manifesté. Et justement les inspirés bibliques — le Roé, le Nabi : voyants, annonciateurs — sont ces êtres qui par suite de disposition personnelles et d'ascèse particulière auront été capables d'effectuer la plongée dans cette nappe d'énergie première où la voix de Dieu devient audible. Mais là ne s'arrête pas leur itinéraire spirituel. »

« Les héros bibliques sont des éclaireurs capables de rapporter de leur expérience du divin une connaissance transmissible. Plus encore, la Parole qu'ils répercutent est un cri. Leur découverte non seulement engage inconditionnellement leur existence, mais doit aussi amener l'engagement des autres hommes. Aussi cette découverte devrait-elle déboucher sur une histoire qui est à organiser par référence à la Loi appréhendée à la source : celle de la Parole créatrice de « l'essence commune dans laquelle les êtres et les choses ont leur être. »

« Les inspirés bibliques — Patriarches, Prophètes, Élus — se voient donc mériter en quelque sorte le droit d'accès à la « machinerie » de l'Univers. Leur regard peut atteindre l'intériorité des « mécanismes », quand le vulgaire n'aperçoit qu'une enveloppe extérieure. Ils sont ainsi initiés au secret des Lois qui gouvernent le monde et à leur portée ; du même coup, aux conséquences qui résultent de leur transgression. Habitués qu'ils sont à une vision en profondeur de tous les phénomènes, ils inscrivent chaque événement sur la toile de fond de l'Éternel et peuvent ainsi le jauger pleinement par référence à l'absolu. D'où la valeur exemplaire de leur diagnostic, d'où le caractère pathétique de leur appel. Ainsi, pour eux, le comportement de l'homme prend une résonance infiniment plus ample que celle qui lui est reconnue ordinairement. On devine dès lors l'importance de la notion de Jugement dans la perspective biblique, soit qu'elle apparaisse comme une mise en garde ou une instance en marche, soit qu'elle se fasse sanction ou facteur d'équilibre.»

« La science moderne découvre à peine l'action de l'être humain sur le monde — y compris le monde physique. Du point de vue logique, elle commence à se rendre compte qu'il est légitime de concevoir que par sa seule présence au monde, l'homme doit jouer un rôle dans son économie générale. Du point de vue des mesures, elle comprend que par son niveau mental et par son psychisme tout autant que par son être physique, l'homme intervient dans le jeu des forces qui constituent la « Nature ». 

« L'homme n'est plus le simple spectateur qui observe, étudie et classe les phénomènes, à partir d'une position prétendument objective, en retrait du monde observé. D'une part, son acte de mesure est déjà une intervention qui modifie l'aspect des choses, d'autre part son existence est un des facteurs constitutifs de l'ordre général.
Pour la Science moderne, « l'homme ne vit plus en face à face avec la nature qui constituerait un royaume vivant selon ses propres lois… La connaissance de la matière "en soi" n'est plus le but de la recherche ; nous nous trouvons dès l'abord au sein d'un dialogue entre la nature et l'homme, dont la science n'est qu'une partie, si bien que la division conventionnelle du monde en sujet et objet, en monde intérieur et monde extérieur, en corps et en âme ne peut plus s'appliquer et soulève des difficultés… Le sujet de la recherche n'est plus la nature en soi, mais la nature livrée à l'interrogation humaine. »

« … En effet, en parlant de fonctionnement suivant une "structure", suivant un "modèle", les chercheurs indiquent par là qu'ils présupposent un plan de guidage qui, en unifiant l'ensemble des phénomènes, révèlerait le mécanisme général de l'univers. Sont-ils pour autant prêts à accepter les données de cultures, étrangères à leur mode habituel d'investigation du réel ? L'état actuel des connaissances permet à deux langages qui paraissent aussi éloignés que celui de la science et celui de la sagesse israélite, de se rencontrer et de s'associer comme deux courants complémentaires d'une même réalité, l'un apportant la caution de sa vision universelle, l'autre la certitude de son expérience historique éprouvée. Le tout au service de la vie dans une dialectique fécondante : étape organique — étape fonctionnelle qui a toujours été préconisée par la tradition juive et qui doit projeter un éclairage de rationalité sur tout ce qui existe.
 

« Voilà du coup, légitimé, après des siècles d'intolérances intellectuelle ou de ricanement voltairien d'une pensée scientiste, l'un des fondements du message biblique : la dialectique Univers-Homme, le devenir du monde lié à celui de l'homme



Extrait du livre : 


par Dominique AUBIER


MLL - La Bouche du Pel
BP 16 (F)
27 240 DAMVILLE

mardi 7 septembre 2021

La Face cachée du Cerveau. Dominique Aubier. Edition allemande du livre : Die Entschlüsselung der Gerhirnstruktur

Bonne nouvelle pour les Lecteurs de Dominique Aubier

La nouvelle édition allemande du livre « La Face cachée du Cerveau » est disponible sous le titre : Die Entschlüsselung der Gerhirnstruktur.

Excellente traduction de Veronika Leimgruber, avec une préface du Dr. Peter Gester, de l'Institut des Recherches Systémiques de Heidelberg.

Les deux tomes sont disponibles au format A5, en PDF.
Les deux tomes sont envoyés par e-mail, en PDF, 47 euros TTC. Auch bei Amazon.

Verlag : Viamala (Suisse)
Edition / Verlag M.L.L.
BP 16
F - 27240 DAMVILLE
France
Erhältlich bei Amazon

---------

La Face cachée du Cerveau
Edition allemande (PDF) :

Band 1. Der startbereite Motor
Band 2. Der Zündschlüssel


 

Wer vermag die Religionen und die Traditionen auszusöhnen ? 

Wer die Kulturen zu vereinigen ? Was für eine Einigkeit ist gefragt ohne dass die Eigenständigkeit missachtet wird ? Einige Dichter haben die Notwendigkeit dieses zivilisatorischen Projektes vorausgeahnt : Hölderlin, Schiller und auch Goethe wünschten "das Kristallrätsel " zu lösen. Doch welche Philosophie, welche Wissenschaft, welche Politik könnte diese genialen Vorahnungen ans Licht bringen? Welches wäre die geeignete Forschungsmethode ? 

Die Philosophie ? Hat sie jemals das Rätsel der Wirklichkeit oder des Daseins gelöst ? Verfügt die Wissenschaft über eine Antwort ? Hervorragende Forscher vermuten die Existenz eines universelen Motivs, das die Wirklichkeit bestimmt. Doch hat es die Wissenschaft geschafft, trotz gigantischer interdisziplinärer Anstrengungen, einen universellen Ansatz zu identifizieren? Wie könnte man je den universellen Code, den Begründer der Einheit, isolieren? Die Entschlüsselung der Gehirnstruktur würdigt die objektiven Kenntnisse aller Traditionen.

Vierzig Arbeitsjahre waren zur Durchführung dieses Meisterwerks notwendig. Dominique Aubier geht von Don Quixote aus, dessen kabbalistische Kodierung sie auflöst. Sie befreit den Sufi Ibn' Arabi von seinem mittelalterlichen Hermetismus. Dabei zieht sie den Sohar von Moses de Leon heran sowie Santa Teresa von Avila. Sie bietet die Systemerklärung des Chamanen Juan Matus an, der durch den Ethnologen Carlos Castaneda zwar berühmt, aber noch nicht aufgeklärt wurde. Die Inuit, die Dogon, die chinesische Tradition... Diese Untersuchung ist eine Reise in die funktionalen Gesetze der Wirklichkeit und des menschlichen Gehirns. 



"Das Werk von Dominique Aubier lässt sich in folgenden Thesen zusammenfassen : es integriert seriös religiöse und naturwissenschaftliche Sichtweisen, es kombiniert synoptisch traditionelle und moderne Sichtweisen, es wurde über 40 Jahre kontinuierlich entwickelt (es ist kein Readymade Modell), es erörtert und lotet transzendentale Fragen in grösster Breite und Tiefe aus, es ist in mehr als zwanzig Büchern umfassend dokumentiert, es gibt keine Aubier Bewegung, und es ist damit keine Sekte, es macht keine Vorschriften zur Lebensführung, es wurde aus der Biographie von Dominique Aubier herausentwickelt, und es stammt von einer (ungewöhnlichen) Frau, die auf Proselytenmacherei keinen Wert legt, im Gegenteil " (Prof. Dr. Peter-W. Gester).

 


Die Entschlüsselung der Gerhirnstruktur


mercredi 7 juillet 2021

Hommage à Dominique Aubier

 Voici un bel hommage à Dominique Aubier,

par une amie Lectrice qui m'a envoyé la photo.

 

« Le vrai savoir est une restauration du monde… » 



 Vient de paraître :

La Lecture des Symboles

Rebâtir le Monde


lundi 14 juin 2021

Livre : La Lecture des Symboles, par Dominique Aubier

Vient de paraître

La Lecture des Symboles

par Dominique Aubier


Dans ce livre exceptionnel, Dominique Aubier explique ce qu'est un symbole, en quoi il est opératif et lisible, annonciateur d'avenir. Sur quel code se fonde le symbole, dans la progression vers le sens. Comment lire, décoder les symboles ? Mieux les comprendre et les intégrer pour en comprendre les messages pour nos propres vies…

 


 

Les événements que la vie invente sans relâche sont des symboles. Ils se présentent par leur face imagée, car les événements sont figuratifs et on sent bien qu'ils ont un sens. Qui souvent nous échappe… Et que nous recherchons.

Dans ce livre, Dominique Aubier part de Don Quichotte, grand héros symbolique, et propose une lecture du monde qui dépasse les réductions conventionnelles du symbole : la démarche de l'auteure tend à prouver que tout est symbole, que le symbole, c'est le langage même de la vie, telle qu'elle s'exprime dans notre quotidien.

Encore faut-il savoir les lire, les décoder, voir au travers du tamis et accéder au sens. « Le but de cet ouvrage est d'établir une méthode qui permette de décrypter les symboles à quelque hauteur qu'ils apparaissent, qu'ils intéressent l'ensemble de la vie sur terre. Qu'ils en forment les événements, la nouveauté dans la brève vibration du présent, qu'ils soient enfermés dans des rituels religieux, traditionnels ou tribaux, qu'ils surgissent dans les songes ou les incidents du vivre au quotidien, qu'ils soient de dimension générale, nationale, sociale, individuelle, psychique ou littéraire, poétique… voire politique ». Lire nos symboles pour mieux vivre…

-----------

 

La Lecture des Symboles

232 pages, format A5, 53 euros TTC

Expédition incluse pour la France (+ 6 € CEE/Suisse)


Sur le site internet par paypal ou virement bancaire

ou en utilisant le bon ci-dessous par courrier postal


Nom , Prénom :

Adresse complète / Email –courriel 

Nombre d'exemplaires :


Retourner ce bon accompagné du règlement par chèque à l'ordre de :
M.L.L. / La Bouche du Pel
BP 16 — F. 27 240 DAMVILLE (Mesnils-sur-Iton) France